Décor de Star Wars comme terrain d'essais extrême.

L'Unimog brave avec brio les conditions difficiles d'une mine à ciel ouvert.

La conduite dans la mine à ciel ouvert de Hambach est très impressionnante. Le paysage lunaire aux proportions gigantesques est dominé par huit excavatrices à godets qui font partie des plus grandes au monde. Sascha Funk travaille pour RWE Power AG depuis dix ans et est chargé, avec son collègue Jörg Rübsteck, de l'achat de matériaux et de véhicules pour cette flotte géante. « Notre flotte compte pas moins de 800 véhicules, aussi bien des voitures électriques de service et de messagerie entre les sites que des 40 tonnes dédiés au transport du matériel dans la mine à ciel ouvert » , explique Sascha Funk à propos de son environnement de travail. Jörg Rübsteck se consacre principalement à l'achat d'Unimogs pour la flotte de RWE : « Depuis près de 15 ans, je suis responsable des achats d'Unimogs spécialement conçus pour répondre à nos besoins. Ils font partie intégrante de notre flotte depuis plus de 40 ans, ce qui nous a laissé le temps d'établir une relation de confiance avec notre fournisseur », déclare Jörg Rübsteck.

126 Unimogs garantissent une exploitation ininterrompue.

La mine à ciel ouvert de Hambach constitue depuis longtemps un terrain d'essais idéal – y compris pour les 126 Unimogs de la flotte. « La plupart de nos Unimogs sont équipés de plateaux, de grues et de treuils, les outils de travail que nous utilisons le plus souvent ici », explique Jörg Rübsteck. Un U 5023 à grue vient d'être mis en service et juste avant lui, un U 4023 équipé d'un plateau et d'une grande cabine double.

Le véritable défi est imposé par le terrain, un mélange unique de sable, de chaux, d'argile, de roche et d'eau qui pénètre en permanence dans tous les composants du véhicule et accélère leur usure. « Il est déjà arrivé qu'après une seule journée difficile, les freins d'un véhicule soient complètement usés », poursuit Sascha Funk à propos de ce milieu particulièrement difficile. Ce qui explique pourquoi les Unimogs de la mine à ciel ouvert d'Hambach sont tous équipés d'un carénage pour les réducteurs de roue. Les véhicules se déplacent sur un sol particulier et souvent dans une gadoue lourde. En effet, la mine est arrosée en permanence pour empêcher la formation de grandes traînées de poussière.

Aptitude en tout-terrain et fiabilité sont les maîtres mots.

Dans la mine à ciel ouvert, l'Unimog intervient essentiellement pour les contrôles et les réparations des énormes convoyeurs. « Nous devons constamment remplacer les pièces défectueuses que l'on ne peut déplacer qu'avec une grue mobile», explique Sascha Funk. Par ailleurs, l'Unimog à cabine double et plateau est un véhicule de transport indispensable dans la mine à ciel ouvert. Une équipe mobile de techniciens, parée d'un outillage lourd, se tient prête à intervenir 24 heures sur 24 pour maintenir la production de la mine – 110 kilomètres de convoyeurs qui extraient le charbon 365 jours par an, 24 heures sur 24. Jörg Rübsteck ajoute : « Pour garantir cette cadence, nous contrôlons les véhicules en atelier quasiment après chaque intervention.»

Des convoyeurs d'une longueur de 110 kilomètres fonctionnent 365 jours par an, 24 heures sur 24, pour extraire le charbon de la mine.
Travail difficile, exigences strictes, environnement inhospitalier– des conditions qu'apprécie l'Unimog.
1/7

En ce qui concerne la production, les huit excavatrices à godets XXL extraient annuellement 40 millions de tonnes de lignite, une matière première essentielle à système d'alimentation en énergie de l'Allemagne. Cinq de ces excavatrices font partie des plus grandes au monde, chacune d'elles extraie quotidiennement 240.000 mètres-cube de charbon. Et avec des pelles qui pourraient transporter une voiture de taille moyenne.

Même le chauffeur de l'Unimog le plus intrépide se sent tout petit face à ces géantes lorsqu'il s'approche des monstrueuses chaînes. Si un Unimog se retrouvait sous la chaîne d'une excavatrice, le conducteur de cette dernière ne percevrait pas la moindre vibration. Heureusement, cela n'est jamais arrivé à l'équipe de Jörg Rübsteck et Sascha Funk depuis qu'ils travaillent à la mine de Hambach – et ils veilleront à ce que cela n'arrive jamais.

Texte : Christian Bonk, photos : Henrik Morlock

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl