Des progrès dans le filon.

Extraction minière du sel dans la mine de potasse du bassin de la Werra.

K+S extrait et affine des minéraux depuis plus de 125 ans. Avec l'Econic, l'entreprise de tradition stabilise d'anciennes zones d'extraction dans la mine de potasse de la Hesse de l'est.

Près de 20 millions de tonnes de sel brut sont extraits chaque année de la mine.

Le puits est étroit, le chemin menant à la galerie est sombre et oppressant. Avec plus de huit mètres par seconde, la cage de deux mètres et demi sur trois transporte les personnes dans les profondeurs, longeant des millions d'années d'histoire géologique. Au bout d'une minute et demi de descente, la destination est atteinte : la première galerie de la mine de potasse K+S du bassin de la Werra – 750 mètres sous la surface de la terre.

« Tout ce dont nous avons besoin ici est amené par un puits étroit de ce type », explique Arnd Schneider. « L'Econic aussi est arrivé dans la mine par ce chemin. » L'homme de 47 ans est, depuis 2013, chef de la valorisation souterraine chez K+S sur le site de Hattorf. L'installation se trouve à environ 50 kilomètres au nord de la ville baroque de Fulda et appartient au regroupement minier de la Werra. Chaque année, près de 20 millions de tonnes de sel brut sont extraits de l'énorme mine de potasse composée des sites de production Hattorf et Wintershall en Hesse et d'Unterbreizbach en Thuringe. Outre des engrais, le regroupement minier produit des sels techniques ainsi que des produits ultrapurs destinés aux industries pharmaceutiques, alimentaires et fourragères. K+S est le plus gros producteur de sel du monde et appartient au peloton de tête des fournisseurs internationaux de potasse.

Le sel se trouve dans deux galeries à jusqu'à 1 000 mètres de profondeur.

« Les gisements de potasse de la vallée de la Werra se sont formés il y a plus de 200 millions d'années par l'évaporation de la mer primitive du Zechstein », explique Arnd Schneider. « Des gisements relativement plats, que l'on appelle des filons, d'une épaisseur de seulement deux mètres et demi à quatre mètres contiennent le sel brut que nous extrayons ici. » Ils se trouvent dans deux galeries à jusqu'à 1 000 mètres de profondeur. Depuis plus de 100 ans, les sels de potasse sont extraits en Hesse de l'est, de nos jours avec des gros engins spéciaux et une technique moderne. Au cours du temps, un complexe minier gigantesque a vu le jour. « La mine de la Werra s'étend sur une surface à peu près équivalente à Munich et ses banlieues », déclare l'ingénieur des mines Arnd Schneider, diplômé de l'Ecole des mines de Freiberg.

L'ensemble de la mine K+S de la Werra emploie environ 4 400 personnes, dont près de 2 000 mineurs. Un peu plus de 50 employés travaillent dans ce que l'on appelle la valorisation souterraine, le champ de responsabilité d'Arnd Schneider. Leur objectif : la stabilisation d’anciennes zones d‘extraction. « Dans les parties limitées de la mine, nous stockons les déchets minéraux en tant que matière de remblayage. Cela a deux avantages : tout d'abord, ils sont stabilisés du fait du stockage et d'autre part, nous utilisons les propriétés des matières des déchets issus de l'industrie », explique M. Schneider, le chef de la valorisation. La matière de remblayage, en grande partie des poussières très fines de filtrage provenant d'installations d'incinération à haute température, est livrée sur le site de Hattorf dans des camions silos ou dans des big-bags. Une installation de conditionnement spéciale prépare, au moyen d'air comprimé, les déchets transportables pour le remblayage. Le mélange versé dans de nouveaux big-bags durcit en très peu de temps. Les sacs dont le poids peut aller jusqu'à 1,2 tonne sont ensuite amenés dans la mine par le puits.

Puissant et confortable.

Plus de 1,5 million de tonnes de matière de remblayage ont déjà été intégrés à cet endroit. « C'est ici, au niveau du puits, que nous recevons les big-bags », explique Mario Christ. « Avec le chariot élévateur, nous chargeons jusqu'à 16 sacs sur la remorque surbaissée de mon Econic. Je les transporte ensuite à l'espace de remblayage. » L'homme de 48 ans travaille depuis 1992 pour K+S. Le mineur fait partie de l'équipe depuis le début de la valorisation souterraine en 1994. Lui et ses collègues entreposent, en trois équipes, 24 h sur 24, six jours sur sept, les big-bags dans les anciennes chambres de la mine de potasse, à l'aide de chariots télescopiques et de l'Econic : rangée par rangée. Les espaces vides sont comblés par du sel fin au moyen d'une fraise à neige transformée.

Arnd Schneider explique les difficultés rencontrées lors de l'extraction souterraine : « Le défi est de surmonter des pentes de jusqu'à 14 % avec un chargement de presque 20 tonnes. Ce n'est possible qu'avec un concentré de puissance comme l'Econic 1835. » Le moteur Euro VI OM 936 performant fournit, avec ses 260 kW, assez de réserves de puissance, pour les pentes raides également. Il est doté de série d'une suspension pneumatique intégrale. Le correcteur de niveau du deux essieux peut être réglé individuellement afin par exemple d'adapter la garde au sol aux conditions souvent défavorables des pistes de sel dans la mine.

Sous terre, nous disposons d'une hauteur de plafond moyenne de moins de trois mètres. Les camions normaux ne passeraient tout simplement pas.


Arnd Schneider, chef de la valorisation souterraine du site de Hattorf

3:0 pour l'Econic.

Fonction
Force de traction élevée, combinée à des dimensions extérieures compactes et une hauteur réduite du véhicule – le véhicule tracteur avec semi-remorque Econic tire des charges lourdes dans les couloirs raides et étroits de la mine de potasse.

Equipement
Le moteur six cylindres en ligne OM 936 obtient une puissance de 260 kW d'une cylindrée de 7,7 litres.
L'organe Euro VI économique offre ainsi assez de réserves de puissance pour venir à bout de tâches exigeantes, et ce loin sous la surface de la terre.

Effet
Dans les filons de la mine de potasse K+S du bassin de la Werra, on trouve des pentes allant jusqu'à 14 %. L'Econic 1835 ne perd alors pas son souffle et transporte avec agilité des tonnes de matière de remblayage pour stabiliser la mine. Grâce à sa hauteur extérieure de seulement 2 380 millimètres, il peut être utilisé presque partout dans la mine.

À pleine charge, l'Econic peut atteindre une vitesse de 50 km/h.

Die beim Einbau der Big-Bags entstehenden Zwischenräume werden mit Feinsalz aufgefüllt, um sie den oft widrigen Straßenverhältnissen auf den Salzpisten im Bergwerk anzupassen. Le véhicule d'une hauteur extérieure de 2 380 millimètres peut en outre – si l'espace par rapport au plafond de la galerie devient juste – être abaissé de jusqu'à 50 millimètres. Pour le travail dans les profondeurs, les deux modèles les plus récents parmi les 13 Econic utilisés dans la valorisation souterraine par K+S ont subi des modifications minimes. « Nous avons posé une lunette arrière, un organe de refroidissement situé sur le côté conducteur a dû être rehaussé de quelques centimètres et le système d'échappement a été déplacé vers le haut, derrière le côté passager », explique le chef de la valorisation, Arnd Schneider. Il n'y a que les semi-remorques qui sont des modèles spéciaux. Les semi-remorques conformes à DIN ne pourraient en effet pas passer dans les galeries.

Le mineur Mario Christ aime son nouvel outil de travail : « L'Econic est compact comme un engin minier spécial mais beaucoup plus confortable. La boîte automatique Allison à 6 rapports ménage les nerfs, la suspension pneumatique le dos. » Le moteur puissant et le ralentisseur robuste qui se trouvent dans l'Econic 1835 permettent au véhicule d'atteindre les 50 km/h même à pleine charge, dans le vaste réseau de galeries. « On arrive à en faire beaucoup plus qu'avant », dit Mario Christ. « Un bon quart de puissance du moteur en plus et des émissions polluantes qui ont baissé par rapport au modèle précédent représentent un énorme progrès, et ce pas seulement pour nous, les mineurs. »


Source: Transport Magazin 2/2016
Texte: Christian Schmidt
Photos: Alex Kraus

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl