ELMO sous les palmes
d'Amérique centrale.

Tour du monde à bord du véhicule d'expédition Unimog – Partie 4.

Europe, Asie, Australie, Amérique du Nord. Nous accompagnons l'équipe ELMO dans son tour du monde. Elle a déjà parcouru des dizaines de milliers de kilomètres. La dernière fois, Sonja, Dirk et ELMO, leur Unimog U 1450 L, étaient aux États-Unis. Mais en Amérique centrale aussi Dirk, qui dans sa vie s'est déjà rendu dans plus de 100 pays, et Sonja, qui partage son amour du voyage, ont vécu beaucoup d'aventures et ont donc plein de choses à nous raconter.

Salut vous deux, je suis content de nous voir. Partant de la Floride, vous avez longé la Côte du Golfe des États-Unis pour arriver au Texas où vous avez rencontré des amis. Ensuite, que s'est-il passé ?

Dirk : Nous sommes arrivés au Mexique – dont tous nous avaient prévenus.

Sonja : Et effectivement, au début c'était assez étrange. Après avoir passé la frontière à Matamoros, nous avons immédiatement vu les premiers pick-ups transformés en véhicule militaire qui arrivaient dans le sens inverse – avec des grillages contre les cailloux et des mitrailleuses sur la plateforme.

Sonja : En plus de l'armée, le Mexique nous a accueilli avec ses ralentisseurs extrêmes. 

Dirk : Ils font en partie 30 à 35 centimètres de haut. Si tu les passes à 60 km/h parce que tu ne les avais pas vus, cela te déchire – au sens propre du terme.

Sonja : Nous avons vu des photos d'une voiture avec superstructure de camping qui s'est tout simplement cassée au milieu. Heureusement, ELMO a passé cette épreuve avec bravoure.

D'autre part, vous avez fait la connaissance de vos nouveaux "partenaires de voyage" au Mexique ?

Dirk : Correct, nous avons pu constater que les fourmis sont capables d'occuper tout un véhicule en 24 heures. Le problème est qu'il est très difficile de persuader les fourmis de quitter la superstructure une fois qu'elles ont emménagé.

Les rues colorées sont aussi typiques pour l'Amérique centrale...
...comme les fabuleux temples des mayas Ici au Mexique...
...et ici au Guatemala.
En particulier pour Sonja, ces lieux historiques étaient un moment inoubliable – pas étonnant, avec toutes ces merveilles.
Mais les kilomètres de plages magnifiques ne laissent pas l'équipe ELMO indifférente, loin de là.
Ce n'est pas un hasard si ELMO est équipé d'une vitre panoramique à l'arrière.
Et quand le soleil cesse de briller le temps d'un instant, l'équipe ELMO visionne un film dans le cinéma intégré à l'Unimog.
Les rues colorées sont aussi typiques pour l'Amérique centrale...
1/7

Des fourmis et l'armée – pouvez-vous nous parler d'événements réjouissants au Mexique ?

Dirk : Nous avons vu pratiquement toutes les pyramides du Mexique. Jusqu'à n'en plus pouvoir. (il rit) Nous avons uniquement laissé de côté Machu Picchu au Pérou, car en général, tout ce qui attire les touristes ne vaut pas vraiment le détour – du moins d'après notre expérience. Ailleurs, nous avons admiré des ruines plus petites mais magnifiques – et surtout, nous étions seuls.

Si je comprends bien, vous aviez déjà quitté le Mexique. Et ensuite ?

Sonja : Nous sommes arrivés au Belize. Mais nous l'avons uniquement traversé. À cause de la saison des pluies, nous ne pouvions pas aller à la plage et dans les parcs nationaux.

Alors, nous avons repris la route sur la Panaméricaine – toujours vers le sud.

Vous êtes ensuite arrivés au Guatemala, n'est-ce pas ?

Sonja : Oui. Le Guatemala est un très beau pays.

Dirk : Nous nous sommes rendus sur le site Tikal. 

Sonja : C'est le plus grand et le plus important site des mayas au Guatemala. Il est vraiment bien conservé et parfaitement entretenu. Au sommet d'une pyramide, en pleine jungle, au-dessus des cimes des arbres on aperçoit les temples des environs. Une image absolument fascinante !

Dirk : Au Guatemala, nous avons circulé pour la première fois sur la célèbre Panaméricaine, la route qui relie l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale et l'Amérique du Nord. Pour moi, c'était en quelque sorte un incontournable. Elle nous a permis d'arriver au Honduras.

Qu'est-ce que vous y avez découvert ?

Sonja : Au Honduras, nous avons passé un certain temps sur la CA5. C'est la route principale où tu as l'impression que c'est là que se passe la vie. Les gens posent leur cabane le long de la route pour y faire du commerce. Tu peux y acheter plein de choses – des fruits, de la viande, des légumes.

Dirk : Sur la CA5, nous avons aussi passé pour la première fois un col de montagne, 50 kilomètres vers le haut, puis 30 kilomètres vers le bas. Il nous a fallu toute une journée. Nous avons pris la descente en troisième, sans vraiment pouvoir utiliser les freins car ils se réchauffent trop. Alors, tu roules lentement et cela ne va pas vite. Vraiment pas vite. C'est là que tu apprends à garder ton calme au volant.

Conseils pour les amateurs d'overlanding en Amérique centrale.

Comparativement, vous avez traversé le Nicaragua relativement vite, non ?

Sonja : Oui, nous n'avons passé que deux nuits au Nicaragua, mais nous avions un visa pour quatre jours. Nous voulions uniquement traverser le pays. 

Quelles sont les expériences que vous avez faites aux frontières de l'Amérique centrale ?

Sonja : Des files de camions. Jusqu'à sept kilomètres. Bien sûr, tu les doubles mais il faut compter deux ou trois heures pour les laisser loin derrière. Il faut faire des photocopies et remplir des formulaires. Mais c'est à toi de voir où obtenir une photocopie.

Tour du monde avec le véhicule d'expédition Unimog – 1ere partie.

Dirk : Dans ces cas là, je me plante tout simplement au milieu de place et demande de l'aide en hurlant. Les gens arrivent alors de tous les côtés en courant : "Qu'est-ce qui se passe ?" – "Oui, j'ai besoin d'une copie".

Sonja : Il y a un conseil important à donner : il faut toujours contrôler exactement tous les documents – même si les gens commencent à grogner. 

Dirk : Car si les documents ne sont pas en règle, en cas de doute ils te renvoient à la frontière, là où tu es entré dans le pays. Au fait, nous avons passé au total 45 frontières. Mais retournons à notre route : Après le Nicaragua, nous nous sommes rendus au Costa Rica.

La destination favorite des Américains de la région pour leurs vacances. Un pays certainement cher, non ?

Dirk : Exactement, le pays est très américanisé, et comparé au Nicaragua, le coût de la vie y est très élevé. Mais les routes sont très bien entretenues.

Sonja : Le Costa Rica est vraiment un très beau pays : Des plages superbes – malgré la saison des pluies.

Ensuite, nous avons pris la direction du Panama.

De l'huile neuve pour le réducteur.

... votre dernière étape en Amérique centrale. 

Dirk : Exactement. C'est là que j'ai vidangé l'huile sur le réducteur d'ELMO. La vis magnétique située à l'arrière, sur le côté droit, avait tant de traces d'usure que j'ai pris un peu peur. J'ai pris une photo que j'ai envoyée à mon vieil ami Alexander, un professionnel qui me conseille. Il était d'avis qu'il ne s'agissait pas de débris, mais uniquement d'une abrasion. Il m'a conseillé de ne rien faire pour le moment et de ne pas l'ouvrir. À partir de maintenant, nous faisons une vidange d'huile dans le réducteur à l'arrière, sur le côté droit, tous les 1.500 kilomètres.

Au Panama, Dirk a vidangé l'huile du réducteur d'ELMO.
Pour cela, il a fallu d'abord enlever les roues.
Et comme l'accès était libéré : tout nettoyer ...
... sans oublier les roues.
Ensuite, nous avons reçu un choc : Usure sur la vis magnétique, à l'arrière, côté droit.
Heureusement, sans débris ! Mais cela signifie qu'à partir de maintenant, il faut vidanger l'huile du réducteur tous les 1.500 km.
Au Panama, Dirk a vidangé l'huile du réducteur d'ELMO.
1/6

De Colón vers l'Amérique du Sud en passant par le canal de Panama.

Malgré tout, vous avez réussi à rejoindre le canal et à le traverser.

Dirk : Oui, à Colón nous avons pu garer ELMO au poste de police et y passer la nuit avec vue directe sur le canal. J'ai vraiment apprécié. Sur le canal, il y a des bateaux qui transportent des milieux de conteneurs. La traversée dure 24 heures et coûte jusqu'à 250.000 dollars pour ce type de bateau. Il faut compter environ 50 bateaux par jour.

Dirk : Nous avons donc laissé ELMO au port de Colón. Après avoir traversé la jungle profonde, nous avons pris deux jours plus tard le train pour retourner à Panama, où nous avons pris l'avion. Avant, ce trajet entre Colón et Panama faisait partie de la liaison la plus importante entre l'est des États-Unis et l'ouest, quand il n'y avait pas encore de véritables routes. En conséquence, ce train jouait un rôle prépondérant et a un peu le charme de l'Orient-Express d'Agatha Christie. Cela en valait vraiment le détour.

Sonja : À ce moment-là, nous ne savions pas que sur le bateau d'ELMO, les véhicules étaient souvent fracturés. Nous savions uniquement que tout peut arriver sur cette liaison, mais nous vous en parlerons la prochaine fois...

D'accord ! Nous sommes impatients d'en savoir plus sur vos aventures en Amérique du Sud.

[Translate to fr:] Auszeit für Team ELMO.

L'équipe ELMO est actuellement en Amérique du Sud. En Uruguay, Sonja et Dirk ont de bons amis avec lesquels ils passeront sûrement les jours et les semaines à venir. Les deux utilisent aussi cette pause pour s'occuper de l'Unimog. Dirk vient de changer d'huile de boîte de vitesse et d'essieu.

Sur sa page Facebook, le Team ELMO tient à jour tous les fans du tout-terrain.

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl