Héros de l'extrême.

Le maximum ne suffit pas à tout le monde : interview avec Hellgeth.

Il y a des clients pour qui la SL 500 n'est pas assez rapide. Pour trouver leur bonheur, ils peuvent compter sur AMG. À ceux pour qui l'Unimog n'est pas assez extrême, on ne peut que recommander une visite chez Hellgeth engineering.

Le constructeur Hellgeth engineering réalise les souhaits des clients.

En pleine forêt, à la frontière entre la Bavière et la Thuringe. Le moteur six cylindres retentit à travers les bois. Les oreilles averties auront reconnu l'OM 936, le moteur en ligne de près de huit litres de Mercedes-Benz. Tout à coup, un Unimog de la série 5000 surgit d’entre les arbres. Grâce à ses pots d'échappement surélevés et chromés, le « Mog » fait fièrement retentir sa puissance de 300 chevaux et son couple maximal de 1 400 Newton-mètres. Le conducteur affiche un grand sourire.

Mais une seconde, il y a quelque chose qui cloche. Un Unimog U 5023 à six cylindres ? Ça n'existe pas dans la gamme Mercedes-Benz. C'est vrai. Et en même temps, c'est faux. Il existe bel et bien. Certes, il ne provient pas de Mercedes-Benz, mais il a reçu sa bénédiction. Le constructeur Hellgeth engineering réalise les souhaits des clients.

Des « Mogs » un peu particuliers, même pour les goûts les plus extrêmes.

Le Power-Unimog de la série tout-terrain fait partie des nombreux terrains de jeux d'Andreas Hellgeth (chef de projet) et de son frère Jürgen (ingénieur). Tous deux ont réalisé leur rêve d'établir leur propre entreprise de construction automobile à la frontière de la Thuringe. Les clients viennent du monde entier : des Russes voulant parcourir la Sibérie en Unimog par -50 °C, des cheikhs traversant les dunes les plus raides sous 40 °C à l'ombre pour aller chasser au faucon, ou encore des globetrotteurs « normaux » pour qui un Unimog « normal » ne suffit pas.

Nous allons toujours plus loin.

Andreas Hellgeth, Hellgeth engineering

Une modification du moteur pour compenser un carburant de mauvaise qualité, un train de roulement pouvant se mesurer au rallye Dakar, un arceau de sécurité capable de résister aux pires cascades, ou encore une touche de chrome pour donner un côté chic à l'Unimog ? Avec Hellgeth, c'est possible. Les frères Hellgeth sont persuadés que l'aventure commence là où les routes pavées se terminent. C'est là que l'Unimog entre en jeu. Que ce soit pour une expédition, une course, une chasse, ou juste pour s'amuser, les transformations d'Hellgeth continuent de repousser les limites de l'extrême. Il n'y a qu'une chose qu'Hellgeth refuse : les produits normaux que l'on trouve dans les magasins. Pas étonnant que l'Unimog représente la base de nombreuses transformations.

Quelle que soit l'ampleur de la transformation, chaque partenaire de service Unimog s'occupe de l'entretien et des réparations.

Unimog Magazine a rencontré Andreas Hellgeth pour parler de l'extrême.

Depuis combien de temps Hellgeth existe-t-elle et pourquoi avez-vous choisi de vous installer en Thuringe ?
Avec mon frère, nous avons fondé l'entreprise en 2000. Nous nous trouvons ici à Rodacherbrunn, véritablement en pleine forêt. Mais cela nous permet de construire nos véhicules dans le calme et la tranquillité, ce qui représente un avantage indéniable. Et de toute façon, nous le savons : ceux qui veulent nous trouver finissent toujours par y arriver (rires).

Que fait Hellgeth, concrètement ?
Pour faire simple, nous effectuons des installations et des transformations spéciales sur les véhicules Unimog.

Combien de personnes employez-vous ?
Notre personnel compte près de 30 collaborateurs spécialisés dans divers domaines et qui travaillent sur différents métiers et transformations. Nous sommes spécialisés dans le travail du métal : tourner, souder, fraiser... Nous avons une fantastique équipe d'artisans capables de réaliser tout ce que les clients souhaitent, ainsi qu'un département construction qui s'occupe en interne de l'ingénierie. Nous considérons Hellgeth comme un fabricant de véhicules sur-mesure.

Petit aperçu de l'atelier : L'Unimog est la base de nombreuses transformations d'Hellgeth engineering.
Les collaborateurs sont spécialisés dans différents métiers.
Hellgeth engineering est spécialisé dans le travail du métal.
Un département construction s'occupe en interne de l'ingénierie.
Petit aperçu de l'atelier : L'Unimog est la base de nombreuses transformations d'Hellgeth engineering.
1/4

D'où vient votre expertise ?
Tout a commencé lorsque nous sommes partis faire le tour du monde en camping-cars et véhicules d'expédition. Nous avons fini par atteindre les limites de ce qui était disponible et nous ne trouvions plus de solutions adaptées. Nous avons donc commencé à réfléchir. À partir de là et jusqu'à la fondation de notre propre entreprise, tout est allé très vite. Avec le temps, le bouche-à-oreille a fait son travail et la demande a augmenté. Notre offre a ensuite évolué en fonction des souhaits et des exigences des clients. Aujourd'hui, il n'y a pratiquement rien que nous ne puissions faire. Malheureusement, nous n'avons plus vraiment le temps de partir en expédition.

Quelles sont les solutions pour véhicules que construit Hellgeth ?
Beaucoup de nos clients souhaitent ajouter des finitions sur leurs véhicules ou les transformer pour partir en expédition, par exemple en modifiant les réservoirs, en installant des treuils ou en adaptant les amortisseurs. En clair, tout ce dont les clients ont besoin pour sortir des sentiers battus.

Que voulez-vous dire par « sortir des sentiers battus » ?
Conduire en eau profonde, dans le désert, la boue, ou en plein hiver par des températures glaciales. Lorsque cela devient extrême, c'est à nous que l'on fait appel. C'est là que réside notre force.

Le cadre de châssis ultra flexible de l'Unimog ne redoute aucun terrain.
L'U 4023 arbore fièrement ses accessoires.
Le « special truck » offre beaucoup d'espace pour des superstructures personnalisées.
Les pierres et la boue n'effraient pas ce véhicule aux multiples talents.
Les clients d'Hellgeth engineering viennent du monde entier.
La profondeur de gué de l'Unimog peut être augmentée.
Le constructeur Hellgeth engineering réalise les souhaits des clients.
Le plateau se charge très facilement.
De nombreux clients demandent l'installation de treuils.
Outre les transformations, les véhicules peuvent également être améliorés avec des finitions.
Les phares donnent un petit côté chic.
Le cadre de châssis ultra flexible de l'Unimog ne redoute aucun terrain.
1/11

Que font les clients avec ces véhicules ?
Nos clients conduisent surtout dans des endroits qui ne sont pas accessibles avec un camping-car normal, d'où l'utilité de l'Unimog tout-terrain avec son installation camping-car ou pour expéditions. Nous personnalisons l'Unimog et nous allons encore plus loin pour permettre à nos clients de se rendre là où personne d'autre ne peut aller.

Y a-t-il des solutions particulières qui vous viennent à l'esprit ?
Dans le cadre d'opérations de protection civile au Mexique, nous avons construit des Unimogs à forte profondeur de gué. Ces véhicules étaient capables de rouler sans problème dans deux mètres d'eau. C'était vraiment impressionnant, à cette profondeur, l'eau est déjà au niveau du pare-brise.

Comment s'organise la collaboration avec Mercedes ?
Nous travaillons étroitement avec l'usine de Wörth pour de nombreux projets. Notre modèle U 5030, la transformation de l'Unimog tout-terrain qui n'est disponible qu'avec un moteur quatre cylindres départ usine en un moteur six cylindres, est disponible chez tous les distributeurs Unimog. Nous en sommes bien sûr très fiers.

Les clients bénéficient-ils des garanties de Mercedes-Benz ?
Il y a des véhicules pour lesquels les garanties du constructeur sont entièrement maintenues. Une fois qu'un certain niveau de transformation est atteint, Hellgeth reprend les garanties habituelles.

Combien coûte un Unimog Hellgeth ?
Je ne peux pas vraiment vous donner d'estimation. Cela dépend de ce que veut le client. Pour nous, il est essentiel de rencontrer les clients en personne et de discuter avec eux, le tout en accord avec Mercedes-Benz. Chez nous, il n'y a pas de catalogue.

Source : Magazine Unimog 2/2018
Texte : Gerhard Grünig
Photos : Henrik Morlock

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl