Des véhicules d'urgence.

Schlingmann, le pionnier de l'Unimog camion-citerne.

Nous sommes en 1975. Dans le nord de la république, en ce mois d'août, la température atteint près de 35 degrés et l'humidité à peine 30 % pendant plusieurs jours. Et soudain, c'est la catastrophe : d'épais nuages de fumée s'élèvent des forêts de la lande de Lunebourg et du Wendland. Les pompiers des districts environnants et au-delà sont en alerte maximale. La chaleur et les vents tournants compliquent le travail des secours. Il faut des jours pour éteindre l'incendie. Le plus grand problème : l'acheminement de l'eau sur ce terrain accidenté. Bilan : 8 000 hectares de forêt et 5 000 hectares de tourbières et de landes partis en fumée. Sept personnes perdent la vie dans ce qui est aujourd'hui encore le plus grand incendie d'Allemagne.

Camions-citernes Unimog - une idée vient de naître :

Le temps de l'innovation.

Ce drame a clairement démontré que le land de Basse-Saxe manquait de camions-citernes tout-terrain. Une catastrophe historique qui n'allait pas rester sans conséquences. L'une d'entre elles : les sapeurs-pompiers sont équipés de camions-citernes tout-terrain compacts. Une percée pour l'Unimog.

Dipl.-Ing. Heinrich Schlingmann a conçu et produit le premier camion-citerne pour Unimog. Dès 1971, le district de la Frise lui commande un véhicule de secours RW 1 basé sur un Unimog U 416. Il s'agit du tout premier véhicule de secours conçu sur ce châssis.

Le premier camion-citerne Schlingmann basé sur l'Unimog U 416 :

À peine dix mille personnes vivent à Dissen am Teutoburger Wald, dans le sud du district d'Osnabrück en Basse-Saxe, le paradis des renards et des lapins. Ici, c'est la campagne. Mais une entreprise locale tourne à plein régime. Chaque jour. 200 collaborateurs. Depuis ses premiers modèles des années 1970, la société Schlingmann Feuerwehrfahrzeuge est réputée pour ses véhicules de lutte contre l'incendie tout terrain et fiables. Personne ne transforme davantage d'Unimogs que Schlingmann. Ce n'est pas pour rien que l'entreprise a reçu le titre de « Mercedes-Benz Unimog ExpertPartner » en 2015.

Schlingmann et Unimog - une success story qui se poursuit :

Des experts unis par une même passion.

Le marché n'a aucun secret pour Heinrich Schlingmann, qui profite désormais de sa retraite : « L'Unimog U 5023 est aujourd'hui la référence sur les terrains très accidentés. » Cet Unimog haute mobilité franchit tous les obstacles, là où les autres véhicules doivent rebrousser chemin. Pour les camions-citernes aux normes 2000 et 3000, Schlingmann Löschfahrzeuge se base sur l'Unimog porte-outils. Ils étaient précédemment bâtis sur l'U 218 L mais reposent désormais sur l'U 323 L.

« L'U 323 a une puissance moteur et une charge sur essieu supérieures », explique Peter Schallenberg, porte-parole de la société. Selon lui, le camion-citerne 2000 basé sur l'Unimog est extrêmement à l'aise sur les routes étroites et les chemins forestiers. « Avec une largeur de seulement 2,30 mètres, cet Unimog se faufile dans les rues étroites des centres-villes. »

1 Série 416, U 1100L, année de construction 1976
2 Série 437.4, U 3000, année de construction 2004
1 Série 416, U 1100L, année de construction 1976
1/5

Deux séries, une mission.

Environ 70 % des véhicules de lutte contre l'incendie Unimog, qui quittent l'usine Schlingmann de Dissen, sont basés sur la série haute mobilité. Les autres sont bâtis sur le porte-outils. Selon Schlingmann, comme à ses débuts dans les années 1970 avec la faucheuse à disques Unimog innovante et respectueuse des plantes, il existe aujourd'hui une demande croissante de véhicules incendie haute mobilité. Ceci est dû au changement climatique, avec des températures en hausse et des canicules plus longues.

Large gamme de solutions de superstructure - Schlingmann devient un Mercedes-Benz Unimog ExpertPartner.

Et quand une brigade de sapeurs-pompiers débarque avec une demande spéciale, les ingénieurs concepteurs de Schlingmann sont tout ouïe. C'était le cas des pompiers de Hambourg. Ils ont pour mission d'enlever les engins non explosés dans la ville hanséatique. Ils avaient donc besoin d'un GW-KRD, à savoir un véhicule d'enlèvement des engins non explosés porte-outils. Sans plus tarder, l'équipe Schlingmann a conçu un spécimen unique basé sur un Unimog haute mobilité U 5023 avec un treuil monté à l'avant Werner (50 kN), une grue arrière Atlas et un dispositif de montage antidéflagrant pour les munitions.

L'intérêt suscité ?

Demandez du matériel d'information sur l'Unimog maintenant !

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl