Parés pour tous les cas.

Depuis juillet 2019, les sapeurs-pompiers professionnels de Heilbronn interviennent avec un U 5023 haute mobilité.

Par ces beaux jours d'été du début du mois de juillet, aux bords du Neckar, tout semble calme dans la ville de Heilbronn, une ville qui, organisatrice de l'exposition horticole nationale de cette année, est riche en espaces verts et respire la tranquillité. En revanche, à la caserne de la Beethovenstraße, les pompiers sont beaucoup moins détendus. Au lieu de profiter de ce cadre idyllique, ils ont été appelés pour des interventions de secours et de sauvetage sur les nationales B27, B39 et B293 ainsi que sur les autoroutes A6 et A81 situées à proximité. Il ne faut pas non plus oublier que les secours doivent arriver très rapidement lorsque le temps se gâte et que le Neckar fait des siennes. Dans ce cas, les sauveteurs disposent d'un bateau sept places haute performance et de sa remorque.

Un tout petit problème : jusqu'à présent, seules trois cales sont disponibles sur le canal du Neckar, ce qui rend difficile la mise à l'eau d'un bateau. Grâce au nouveau camion atelier « Secours », ce problème appartient désormais au passé étant donné que l'U 5023 à superstructure Empl est, derrière la cabine, équipé d'une grue pouvant soulever directement le bateau des pompiers de 5,20 mètres de long avec son moteur hors-bord de 100 ch, de la remorque à essieu tandem et le mettre à l'eau.

Cela fonctionne à la perfection, même sur les écluses passées fréquemment par de lourdes péniches ayant chargées auparavant au port Est. Il n'est pas rare que les pompiers doivent plonger à la recherche de personnes disparues. « De telles interventions ont lieu dix à quinze fois par ans », déclare le pompier Steffen Haas d'un air songeur. « La nouvelle grue nous permet désormais d'être plus rapidement sur place et de travailler avec beaucoup plus de souplesse. C'est la raison pour laquelle cela a été l'une des principales exigences lors du remplacement de notre ancien véhicule de secours », a ajouté Markus Widmann, responsable du domaine technique des forces d'intervention de Heilbronn. « Ainsi, nous pouvons, à tout moment, mettre notre bateau d'une tonne à l'eau en toute sécurité et ce, avec les plongeurs et les membres de l'équipe ».

« Bien sûr, nous continuons d'utiliser les cales de mise à l'eau comme celle de Horkheim. L'eau monte très haut en cas d'inondations ». Sur le véhicule, la profondeur de gué a en effet été augmentée en usine à la hauteur attendue des pompiers de 1,2 mètre et celui-ci a de plus été équipé de pneus directionnels à crampons. Pour augmenter la traction, Steffen Haas appuie brièvement sur un bouton, la pression de pneu baisse et, grâce à une surface de contact plus importante, le véhicule développe une adhérence au niveau requis.

Lors de la mise à l'eau, les pneus à traction ainsi que le système de régulation de la pression des pneus sont d'une aide précieuse.
Le pompier Steffen Haas apprécie le système de régulation de la pression des pneus et la profondeur de gué de 1,2 m de l'Unimog.
Hayon élévateur vertical pour un chargement en toute simplicité.
Lors de la mise à l'eau, les pneus à traction ainsi que le système de régulation de la pression des pneus sont d'une aide précieuse.
1/3

Mise à l'eau par commande à distance.

Derrière l'écluse sur le Neckar, l'équipe s'entraîne à mettre le bateau à l'eau. A l'aide d'un niveau à bulle, M. Haas met la grue Palfinger « à l'eau » en sortant et en fixant les appuis. En l'occurrence, la tolérance n'est que de quelques degrés. Ensuite, la grue calcule automatiquement les forces de levage requises. Avec la télécommande, M. Haas dirige le bras articulé vers son collègue qui, auparavant, a bloqué les barres en aluminium sur le bateau et détaché à l'avant la sangle de sécurité centrale de la remorque. Le crochet est alors dirigé centimètre par centimètre vers le centre du bateau par le dispositif à quatre extensions. L'écran affiche une déviation de 8,80 mètres lorsque le collègue de M. Haas accroche l'anneau du câble. Ensuite, un bref mouvement de rotation, le câble est détendu avec prudence et la coque du bateau touche l'eau.

Incendies de forêt et sauvetages en pente.

« Nous n'assurons pas seulement le Neckar sur 22 kilomètres mais aussi de grandes surfaces d'espaces verts et de forêt où, les jours de grande chaleur, un incendie peut se déclarer rapidement », explique M. Widmann. Pour être précis, il s'agit de 1 450 hectares de forêt. C'est pourquoi l'U 5023 a été également préparé pour de telles interventions. Grâce au hayon élévateur hydraulique, l'équipement des pompiers peut être chargé rapidement avec des chariots. « Il s'agit, par exemple, de notre système anti-incendie haute pression de 600 litres qui est immédiatement opérationnel », indique le technicien.

« Ici, en haut„ les barbecues sont actuellement interdits », déclare le pompier. « Mais certains n'en tiennent pas compte. Le cas échéant, nous devons partir vite et éteindre le feu ». Steffen Haas et ses collègues présentent un cas d'urgence dans un passage étroit dans des conditions réelles. Dans de tels cas, le treuil est fréquemment utilisé comme aujourd'hui, sans incendie, chez un viticulteur dont le tracteur bloqué est dégagé par les pompiers.

Lorsque le câble en acier est de nouveau enroulé, le « HN 1/51 », tel est le nom du nouveau véhicule, retourne à la caserne en attendant la prochaine intervention. Afin que les collègues puissent s'en servir correctement, des formations font partie du programme : environ 30 personnes doivent encore être formées tant sur la grue que derrière le volant de l'Unimog.

Texte : Gerfried Vogt-Möbs, photos : Henrik Morlock

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl