Une meute
d'Unimog pour l'hiver.

La ville de Moscou a acquis 150 Unimog pour lutter contre la neige.

Rues enneigées, magasins fermés, rien ne va plus. Chaque année, Moscou disparaît pendant des mois sous une couche de neige. Pour ses 12,4 millions d'habitants, la vie quotidienne fait une pause entre octobre et la fonte des neiges au mois de mars. Souven, ils doivent renoncer à toute forme d'infrastructure. Depuis longtemps, la ville essaie de maîtriser le chaos engendré par la neige. D'énormes quantités de sel qui, en plus d'abîmer les semelles des chaussures causeraient des problèmes de santé selon certains, sont réparties chaque année sur les routes et les trottoirs. À ceci s'ajoutent les essais coûteux de réduire les quantités de neige par un ensemencement chimique des nuages.

Trois, deux, un, et voilà !

L'administration de la ville de Moscou a décidé d'introduire un nouveau concept de déblaiement qui inclut le chargement direct de la neige sur des camions. Ceci devrait permettre de déblayer efficacement p. ex. le périphérique de Moscou (MKAD) de 108,9 km, à dix voies en certains endroits, jusqu'à des températures de -20 °C.

Pour trouver le véhicule optimal, adapté à ce concept, la ville a organisé un test dès 2017. Avec : l'Unimog U 423 équipé d'une fraise à neige de production européenne extrêmement puissante. Au début, les organisateurs étaient encore sceptiques car les russes considéraient cette technique étrangère comme trop compliquée. Pourtant, les preneurs de décision ont rapidement changé d'avis : en l'espace de quelques minutes, l'Unimog a libéré la surface de contrôle de la neige et donc dépassé tous ses concurrents.

1/5

Coopération internationale.

La présentation inhabituelle marqua le début des négociations. Finalement, en octobre 2018, la ville de Moscou a commandé 150 Unimog U 423, équipés de fraises à neige avec technique de poussée intégrée. Elle organisa également la formation de 300 employés sur l'utilisation du véhicule. L'année suivante, Mercedes-Benz et le carrossier russe Merkator Holding ont travaillé en coopération étroite. Différentes entreprises allemandes, autrichiennes et suisses ont été chargées de fabriquer la technique de déblaiement de qualité.

Qualité multipliée par cent cinquante.

Dès l'hiver 2018/2019, certaines des 150 unités ont effectué leur première mission à une vitesse maximale de 45 km/h avec une immatriculation tracteur spéciale. Muni d'un équipement hydraulique pour travaux communaux, d'une transmission hydrostatique et d'une direction interchangeable pratique, l'Unimog a prouvé dans tous les arrondissements surtout deux choses : fiabilité de l'efficience et robustesse.

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl