Une pièce unique, deux possibilités.

Un nouvel Unimog pour des interventions de maintenance et de sauvetage rapides à Magdebourg.

La flexibilité de l'Unimog est légendaire. La version rail/route en est un excellent exemple car il ne lui faut que trois minutes pour passer de la route au rail. La société de transport de Magdebourg vient de mettre en service un véhicule de ce type, une pièce unique aux talents multiples conçue par de nombreuses entreprises spécialisées.

Le voyage débute dans la plus grande usine de camions au monde.

Lorsque le nouvel Unimog U 423 a quitté la chaîne de montage de Wörth fin mai 2017 pour rejoindre la société de transport de Magdebourg, il ressemblait encore à un Unimog classique. Il est ensuite passé par plusieurs entreprises spécialisées qui l'ont transformé en un Unimog bien différent du modèle original. Depuis le mois de mai, c'est un Unimog de catégorie spéciale qui intervient désormais pour le compte de la société de transport de Magdebourg. À l'aise aussi bien sur route que sur rail, il réalise des opérations de sauvetage et de maintenance extrêmement rapides pour de nombreux « véhicules à sens unique ». En effet, la flotte de la société de transport de Magdebourg compte 87 trams,13 wagons de service, 3 ateliers pour véhicules sur rails et un réseau ferré de près de 130 kilomètres.

Une technologie à la pointe de la flexibilité.

Bernd Eberhard, chef de projet Trams et véhicules de la société de transport Magdeburger Verkehrsbetriebe (MVB) a participé à l'achat du nouveau véhicule. « Nous avons choisi l'Unimog car nous recherchions un véhicule capable d'accéder rapidement au site d'intervention et de se mettre sur les rails en quelques minutes dans les situations d'urgence, comme une panne de tramway », explique le chef de projet à propos des exigences qu'il a imposées à Andreas Angenstein du distributeur Unimog à Ahlborn. « Nous recherchions un véhicule parfaitement équipé capable de remplacer le modèle précédent, un Unimog bimodal construit en 1992 ».

La liste des équipements souhaités par Bernd Eberhard était donc longue : L'Unimog devait être bimodal, équipé d'une grande cabine d'équipe et d'un espace de rangement spacieux pour les outils de sauvetage. Trois entreprises spécialisées ont répondu à ses attentes. Le véhicule a d'abord été pris en charge par l'atelier de montage F&B Nutzfahrzeug Technik à Hagenbach. Son empattement a été allongé à 4.500 millimètres pour permettre la pose d'une cabine double et d'un fourgon.

Puis, le véhicule a pris la route (sur ses roues) pour rejoindre le spécialiste des carrosseries Kronenburg situé aux Pays-Bas à Wanroij. L'entreprise avait pour mission d'installer la fameuse cabine double qui doit offrir suffisamment d'espace pour le futur équipage et l'équipement électronique spécial. Indispensable pour un Unimog qui passe de la route au rail.

L'Unimog est capable de se mettre sur les rails presque n'importe où.

 

Bernd Eberhard, chef de projet Trams et véhicules de la société de transport Magdeburger Verkehrsbetriebe (MVB)

Enfin, les spécialistes de ZAGRO à Bad Rappenau ont transformé l'Unimog en un véritable véhicule rail-route. L'Unimog a été désossé jusqu'au châssis : des dispositifs de guidage à plateau tournant, avec chacun deux vérins de levage, ont été posés sur les essieux – un must pour rouler sur les rails. Les roues de guidage avant et arrière assurent la stabilité du véhicule sur les rails dès que les pneus de série font avancer l'Unimog directement sur les rails. Comme le réseau de tramway de la MVB présente des rayons de courbure très serrés de 18 mètres, un guidage de rail à plateau tournant spécial était nécessaire. Il permet d'atteindre une vitesse sur rail de 50 km/h, une caractéristique essentielle aux interventions de sauvetage. La vitesse est cependant plus lente lorsque le tram est tracté.

Temps d'accès plus courts – changement en quelques minutes seulement.

Chaque essieu de guidage est surveillé par sa propre caméra et est équipé d'un dispositif d'éclairage séparé pour un enraillement sûr la nuit. L'équipage surveille ainsi le système de guidage sur rails lors du passage de la route au rail. En mode rail, la direction de l'Unimog est automatiquement désactivée pour transférer la commande unique sur les roues de guidage.

Bernd Eberhard : « Pour faire passer l'Unimog de la route au rail, il suffit de cinq mètres de rail en ligne droite – il est donc possible de mettre l'Unimog sur les rails presque n'importe où tant que l'accès au rail est possible. Le délai de passage de seulement trois minutes est également impressionnant – il n'en faut pas plus pour passer de la route au rail ».

En cas d'urgence, l'U 423 tracte un tramway complet grâce à une traction optimale.
L'extension de l'empattement à 4 500 millimètres crée de la place pour la cabine double et la caisse.
En cas d'urgence, l'U 423 tracte un tramway complet grâce à une traction optimale.
1/5

La solution idéale dans une circulation en ville dense.

Depuis sa mise en service, l'Unimog a déjà été mis à rude épreuve. Bernd Eberhard : « Le service est assuré 24 heures sur 24, avec en moyenne 70 trams sur un réseau de 130 kilomètres – bien sûr, les incidents sont inévitables et nous devons les résoudre rapidement ». Comme lors de ce déraillement il y a quelques semaines où notre « petit dernier » a relancé la circulation en seulement une heure. « À Magdebourg, la circulation en ville est de plus en plus dense. Il est donc essentiel que nous puissions intervenir rapidement pour rétablir la circulation le plus vite possible », explique Bernd Eberhard.

L'une des exigences de MVB était que l'U 423 puisse remorquer un tramway en cas d'urgence. L'Unimog est capable de relever ce défi avec son convertisseur-embrayage installé en usine et la motricité optimale déployée par la transmission intégrale permanente – même dans les côtes jusqu'à 6 %, comme c'est souvent le cas sur le réseau de MVB. À présent, les douze conducteurs qui travaillent en équipe sur l'Unimog ont été formés et savent maîtriser la technologie de pointe du véhicule. Celle-ci a fait ses preuves au cours des premières semaines. Bernd Eberhard : « Avec le nouvel Unimog, nous sommes deux fois plus rapides qu'avant », estime le responsable de flotte. Un avantage déterminant pour des transports publics de proximité qui fonctionnent.

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl