Deux véhicules,
plus de 1.000 possibilités.

Grâce à deux Econic à concept d’échange de conteneur, les Sapeurs-pompiers bénévoles de Winnenden sont équipés pour chaque intervention.

Un véhicule quitte la chaussée. Il est projeté en bas d’un talus et s’immobilise sur son toit dans le lit d’un ruisseau. Y a-t-il des personnes dans ce véhicule ? Leurs vies sont-elles en danger ? Autant de questions auxquelles les forces d’intervention des sapeur-pompiers bénévoles ne peuvent pas encore répondre lorsque l’alarme se déclenche chez eux. Ceux-ci enfilent leur équipement, montent dans le véhicule d’intervention et partent. Préparés à tout. Prêts à tout.

Pour Andreas Münch, c’est l’une des missions les plus importantes des camarades : Il dit que le travail de pompier exige de la créativité et la flexibilité pour pouvoir réagir à tout. Commandant de division adjoint de la division Centre-ville à Winnenden, il est responsable conjointement pour l’acquisition des véhicules destinés à soutenir les bénévoles.

Plus de garde au sol et 8 tonnes d’effort de traction.

Le véhicule dans le lit du ruisseau fut la première intervention de l’Econic 2635 à concept d’échange de conteneur et à treuil. Le véhicule possède une suspension entièrement pneumatique, de sorte qu’en cas de besoin, une plus grande garde au sol est disponible et qu’il est possible d’emprunter des chemins mal stabilisés. Cette flexibilité, combinée avec le treuil avant de Rotzler et son effort de traction de 8 t ont permis de mener cette intervention à bien, le véhicule a pu être secouru. Pour Andreas Münch, cela a apporté une agréable certitude : Tout fonctionne conformément à ce qui a été prévu en théorie.;

« Lorsqu’ils sortent, c’est pour une grosse affaire. »

L’Econic à treuil est l’un des deux nouveaux véhicules des Sapeurs-pompiers de Winnenden. Le second véhicule est de construction identique à 95 pour cent, mais il n’a pas de treuil. Ils fonctionnent tous deux selon le concept d’échange de conteneur. Les Sapeurs-pompiers peuvent les équiper de différentes caisses mobiles, et ils sont donc parés en quelques minutes pour n’importe quel type d’intervention. Ainsi, il n’y a pas de coûts principalement générés par les véhicules spéciaux parce qu’ils passent la plupart de leur temps dans le hall à attendre leur importante mission. À l’heure actuelle, les nouveaux venus sont chargés d’équipements techniques qui sont principalement nécessaires pour les accidents de voiture, les accidents de machines et les interventions liées aux marchandises dangereuses. Ou, comme le dit Andreas Münch : « Lorsque les véhicules sortent, c’est généralement pour une grosse affaire. »

L’assistance technique n’est que la première étape du plan que les pompiers volontaires prévoient avec les deux Econic. Dans un avenir proche, l’un des véhicules doit être équipé de manière à pouvoir également être utilisé lors des interventions de lutte contre les incendies. Et la suite est toujours ouverte. Grâce au concept flexible d’échange de conteneurs, on a « plus de 1.000 possibilités », explique Andreas Münch.

Les deux Econic 2635 sont de construction identique à 95 pour cent.
L’accès bas de tout juste 40 centimètres offre sécurité et confort.
Le concept d’échange de conteneur permet l’échange rapide des différentes caisses mobiles.
Le treuil de l’Econic est de la société Rotzler.
Les treuils sont utilisés par exemple lorsqu’il faut secourir un véhicule accidenté.
Pour les pompiers volontaires, outre la sécurité et la flexibilité, l’accent est également mis sur le plaisir au travail.
Pour la plupart, les forces d’intervention ne sont pas des conducteurs de camions professionnels, ce qui rend l’utilisation des véhicules d’autant plus importante.
Les caisses mobiles pratiques de l’Econic sont équipées d’outils de travail pour une assistance technique lourde, par exemple en cas d’accidents de voiture.
Les deux Econic 2635 sont de construction identique à 95 pour cent.
1/8

Grâce à ces véhicules, nous sommes flexibles dans toutes les directions.

Andreas Münch, Commandant de division adjoint de la division Centre-ville des Sapeurs-pompiers bénévoles de Winnenden

Aussi simple que possible pour le machiniste.

Les deux Econic 2635 ont respectivement env. 350 ch., une masse totale autorisée en charge de 26 t (10 t de poids à vide) et un empattement de 4,50 m. Les deux véhicules sont conformes à la norme d’émissions Euro VI et sont équipés d’un élévateur à crochet Meiller. La société Hensel a fourni les équipements de lutte contre les incendies. Pour l’équipe des Sapeurs-pompiers bénévoles de Winnenden, la planification notamment de la boîte de vitesse Allison de l’Econic, entièrement automatique, fut importante : « Il s’agissait pour nous de faciliter au maximum la tâche du machiniste afin qu’il puisse se concentrer sur la conduite, la direction, le freinage », explique Andreas Münch, puis complète : « On se trouve sur la route avec les feux bleus et la sirène, on a une montée d’adrénaline et il y a tout un tas d’usagers de la circulation autour de soi qui sont dépassés par la situation. Surtout en zone urbaine, quand il y a beaucoup de monde. Il faut s’attendre à tout et réagir rapidement. »

L'Econic avec échelle à plateau tournant de Rosenbauer maîtrise également les passages bas et étroits.

Un temps de réaction rapide dans les situations routières dangereuses est maintenant possible avec le nouvel Econic grâce à ses avantages de construction et ses options techniques : Trois caméras de recul placées à des hauteurs et des angles de vue différents donnent de l’assurance au conducteur, l’essieu tracté rend le véhicule extrêmement maniable, même dans les rues étroites, et la position du siège basse pour le conducteur dans la cabine DirectVison lui assure une visibilité directe dans la circulation routière. « Au début, c’était très intéressant : On se regarde dans les yeux au passage pour piétons », dit Andreas Münch, « les gens étaient aussi très surpris. »

Le compagnon des 25 à 30 prochaines années.

À l’issue d’une intense planification en collaboration avec Mercedes-Benz et les partenaires constructeurs impliqués, les véhicules ont été livrés. Le défi consistait alors à former toutes les forces d’intervention le plus vite possible et à les rendre apte à manier l’Éconic le plus rapidement possible. Andreas Münch s’est senti soulagé lorsque, ici aussi, ses réflexions ont été couronnées de succès dans la pratique : « Lorsque l’on a formé d’autres gens et que ça marche, ça fait du bien », dit-il.

 

L'intérêt suscité ?

Demandez dès maintenant du matériel d'information sur l'Unimog !

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl