Une polyvalence innée.

L'Unimog U 423 à deux modes : un véhicule aux talents multiples à l'aise sur les quais.

Le port de Ratisbonne est la plaque tournante du transport de marchandises de l'est de la Bavière. Une telle infrastructure exige un véhicule polyvalent capable de tracter, lever, épandre et faucher les accotements. L'Unimog U 423 possède des talents multiples et une technologie spéciale.

Démarrage sans à-coups grâce au convertisseur-embrayage.

L'Unimog U 423 se déplace avec fluidité, malgré le poids élevé du wagon couplé. Des poids de contrôle sont acheminés. Ils sont nécessaires au contrôle de sécurité annuel des grues à portée variable simple ou double direction du quai Nord dans le port occidental de Ratisbonne. Des charges lourdes y sont transbordées, 24 heures sur 24 – et l'Unimog U 423 veille à ce que tout se passe comme sur des roulettes.

Sans le convertisseur-embrayage, un convertisseur de couple hydrodynamique pour charges lourdes sans usure, le démarrage sans à-coups serait impossible avec de telles charges tractées. Le système de guidage sur rails Zagro, pour la route et le rail, ne représente qu'une facette de l'Unimog U 423 de 231 ch. L'Unimog doit accomplir bien d'autres missions au sein du port.

Bien plus qu'un simple tracteur.

L'équipe de Ratisbonne est ravie de pouvoir travailler avec un porte-outils compact aussi fiable pour les missions d'entretien et de déblaiement. Ces activités sont chronophages – sur une superficie de 175 ha et une voie de plus de 30 km, il est indispensable d'utiliser un bon équipement.

Le port de Ratisbonne est le principal site de transbordement de marchandises arrivées par bateau en Bavière. Avec Aschaffenburg, Bamberg, Nürnberg, Roth et Passau, il fait partie des six sites du groupe. Situé à un carrefour géoéconomique important, le site se caractérise par l'interconnexion fluide des voies fluviales, ferroviaires et routières. Chaque année, près de 9 millions de tonnes de marchandises sont transbordées.

Les exigences d'un port sont multiples, aussi un équipement standard ne suffit pas.

 

Klaus Hohberger, membre de la direction et responsable de la division

Technique au sein de bayernhafen

Si les travaux hivernaux de déblaiement et d'épandage pouvaient encore se contenter d'un Unimog U 90 et l'acheminement par wagon d'une locomotive de manœuvre, les travaux avec nacelle, le fauchage des accotements, le débroussaillage et le broyage exigeaient la location d'appareils ou l'intervention d'un prestataire externe. Pour accomplir les tâches plus efficacement, le groupe bayernhafen a envisagé dès 2015 d'acquérir un engin multifonction basé sur l'Unimog.

Le site de Ratisbonne a mis son projet à exécution. Klaus Hohberger, membre de la direction et responsable de la division Technique au sein de bayernhafen, nous en dit plus : « Les exigences d'un port sont multiples, aussi un équipement standard ne suffit pas. » Nous avons réfléchi ensemble et complété le cahier des charges avec les équipements nécessaires pour les nombreuses applications : épandre et déblayer pendant les mois d'hiver, débroussailler et broyer mais aussi transporter du matériel. Sans oublier les travaux d'excavation et de terrassement nécessitant le chargement et le transport des découpes, du broyage et des déchets avec la grue et le grappin embarqués.

D'une idée originale à un véhicule fabriqué en série.

Pour être paré à toutes les situations, l'Unimog U 423 est notamment équipé d'une prise de force mécanique et du système hydraulique multicircuit spécifique à l'Unimog. L'entraînement hydrostatique permet de réguler en continu la vitesse de travail lors du débroussaillage ou du fauchage des accotements avec un régime de travail constant. « La gamme standard de Daimler AG ne comprenait pas encore la combinaison convertisseur-embrayage et entraînement hydrostatique », explique Manfred Plodeck, conseiller commercial chez le représentant local Unimog Beutlhauser. L'équipe de CTT (Custom Tailored Trucks) n'a pas tardé à réagir.

L'équipe spéciale de Wörther a finalement associé avec brio le convertisseur-embrayage à la transmission hydrostatique. L'Unimog U 423 bleu est en service depuis plus d'un an dans le groupe bayernhafen et fonctionne avec tous les outils rapportés dans la zone portuaire. En août, une faucheuse avant spéciale à tête adaptée est venue renforcer l'Unimog, un véhicule toujours plus indispensable pour le groupe bayernhafen.

Pour Mercedes-Benz Special Trucks, c'est une nouvelle combinaison intéressante dans son portefeuille. « Nous sommes heureux d'avoir pu trouver en Daimler et le représentation générale Unimog Beutlhauser un partenaire capable de relever le défi et de concevoir un véhicule adapté à nos exigences », explique Klaus Hohberger. « Nous avons créé en partenariat un véhicule qui sera sans doute porteur d'avenir dans cette catégorie. »

hidden-xs
visible-md and up (hidden-sm and down)
visible-lg and up (hidden-md and down)
visible-xl